Actus

Médico-social, actualités récentes

Publié le

pixabay

Plusieurs annonces ont été faites cet été, nous en reprenons quelques unes.

Dépendance

Réforme de la dépendance : Agnès Buzyn souhaite « aller vers des plateformes de services ».

La ministre des Solidarités et de la Santé a commenté, le 10 juillet sur RMC, la prise en charge « très figée » des personnes âgées en France, entre Ehpad et domicile, et évoqué le développement de « plateformes de services » dans le cadre de la réforme du financement de la dépendance en 2019. « Nous voyons bien que ça ne répond pas à la totalité des besoins », beaucoup de personnes âgées « gardent leur autonomie jusqu’à la fin mais elles ont quand même besoin de services ». « Donc on va aller vers des plateformes de services, vers des choses de plus en plus agiles, qui permettront aux personnes qui à un moment, par exemple, se font une fracture, de pouvoir être hébergées et puis de revenir à domicile ».

Handicapés

Le gouvernement s’engage à la création de 40 000 emplois dans les entreprises adaptées.

La ministre du Travail et la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées ont signé, le 13 juillet 2018, un « engagement national », avec l’Union nationale des entreprises adaptées (Unea), l’APF France handicap et l’Unape, visant à « accompagner le secteur des entreprises adaptées leur permettant de jouer un rôle majeur dans la réduction du chômage des personnes handicapées ». Les signataires s’engagent à créer « 40000 emplois supplémentaires pour les personnes en situation de handicap d’ici 2022 », à « moderniser le modèle des entreprises adaptées », dans une optique plus « inclusive », un « accroissement de la performance économique » et « une moindre dépendance aux aides de l’État ».

Maladie

La branche sanitaire, sociale et médico-sociale échoue à signer un accord sur la prévoyance.

Dans un communiqué du 23 juillet 2018, l’organisation patronale du secteur social, médico-social et sanitaire privé à but non lucratif, Nexem, dénonce « l’échec » des négociations pour un accord sur prévoyance, suite « à l’ opposition de trois, organisations syndicale ». Les partenaires sociaux de la branche négociaient pour la « pérennité » de leur système de prévoyance, « confronté à un déficit estimé entre 20 et 25 millions d’euros fin 2017 », Nexem défendait « une augmentation des cotisations » et « un ajustement des garanties et à long terme sur la sinistralité, par la création d’un investissement des organisations dans la prévention des risques professionnels et l’amélioration de la qualité de vie au travail ».

Published by

Pôle Association

Pour contacter nos spécialistes des associations : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou association@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle Association

Pour contacter nos spécialistes des associations : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou association@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *