Actus Financements/Subventions Salariés

Actualités, semaine 19-2018

Publié le

pixabay

En 2016, l’activité des services à la personne a cessé de régresser

Selon des statistiques de la Dares, l’activité des services à la personne s’est stabilisée en 2016. Le mode de rémunération direct ou via un mandataire continue à dégringoler alors que le mode prestataire a le vent en poupe.

Les organismes privés commerciaux gagnent des parts de marché au détriment des acteurs publics et associatifs.

2016 est une année à marquer d’une pierre blanche. Alors que l’activité des services à la personne chutait de façon continue depuis 2011, elle est devenue quasiment stable l’année dernière (- 0,3 % contre – 1,5 % en 2015). En 2016 donc, 861 millions d’heures ont été rémunérées pour des activités de services à la personne. Ce volume horaire est réalisé par 1,22 million d’intervenants recensés au 2e trimestre 2016, chacun d’entre eux réalisant une moyenne de 182 heures. A noter que ce volume a tendance à augmenter ; il s’établissait à 178 heures en 2010.

L’emploi direct dégringole…

Derrière cette tendance générale stable, on trouve des évolutions contrastées. L’emploi direct continue à être majoritaire (56 % des heures rémunérées), mais il poursuit sa dégringolade, certes de façon atténuée, avec – 2,1 %. Cela représente près de 900 000 intervenants qui sont salariés par des particuliers, soit directement soit par le truchement d’un organisme mandataire. De leur côté, le nombre d’intervenants qui sont mis à disposition par les organismes prestataires est deux fois plus faible (420 900), mais est en augmentation.

… et les entreprises prestataires ont le vent en poupe

Cette activité prestataire reste encore majoritairement assurée par les associations qui assurent plus de 54 % des heures. Mais leur part continue à s’effriter, tout comme celle des organismes publics, passée entre 2015 et 2016 de 10 % à 9,5 %. Dans le même temps, les entreprises continuent leur montée en puissance. Elles ont augmenté le nombre d’heures rémunérées de 8,5 %, représentant désormais plus de 35 % du marché. A noter que l’activité des auto-entrepreneurs continue à progresser à un rythme important, mais ne constitue pas plus de 1 % de l’activité prestataire. Ce secteur compte donc désormais plus de 21 000 entreprises, soit trois quarts des structures proposant des services à la personne.

Spécialisation ou diversification

Dans le détail des activités, l’étude de la Dares nous apprend que 57 % des heures rémunérées en mode prestataire sont consacrées aux personnes âgées ou handicapées alors que 38 % servent à d’autres activités domestiques. La structure de l’activité est différente d’un type d’opérateur à l’autre. Les associations et les organismes publics sont davantage orientés vers les publics fragiles (65 % de leur activité) alors que les entreprises privées sont plus diversifiées avec une part non négligeable consacrée au petit jardinage et le bricolage ainsi que la garde d’enfants. Mais le champ commercial gagne aussi des parts de marché dans l’intervention auprès des personnes âgées et handicapées, avec des taux de croissance supérieurs à 5 %.

Volume horaire différencié

Pour ce qui est du nombre d’heures travaillées par chaque professionnel, une différenciation apparaît selon le type d’organismes. Dans les structures publiques, un intervenant travaille 292 heures sur le trimestre alors que dans les associations, le chiffre descend à 231 heures. Dans les entreprises, le volume horaire trimestriel n’atteint pas les 200 heures. A noter que sur six ans, l’écart s’est un peu resserré dans la mesure où les organismes publics ont un peu diminué leur volume horaire unitaire quand les associations et, dans une moindre mesure, les entreprises l’ont accru.

Published by

Pôle Association

Pour contacter nos spécialistes des associations : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou association@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle Association

Pour contacter nos spécialistes des associations : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou association@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *